Les Hottolfiades c’est avant tout la fête de l’aérostation, une rencontre entre passionnés du ballon à air chaud, le rendez-vous d’équipages qui au fil des ans, se sont liés d’amitié.  Vous l’aurez compris, ces festivités vont se dérouler dans la plus grande convivialité, la compétition n’étant prétexte qu’à amuser les pilotes et leurs passagers !

 

Voici quelques unes des épreuves proposées :

 

La chasse au renard

 

Un premier ballon (le renard) décolle pour un vol de 20 à 30 minutes.  Dix minutes après le départ du renard, les autres ballons (la meute) prennent leur envol.  Une fois le renard atterri, le pilote déploie une grande croix de tissu à l’endroit où il s’est posé.  Le but des poursuivants est de s’approcher de cette croix et de déposer le plus près possible de son centre leur « marker », un petit sac de sable prolongé d’une bande de tissu.  Dans notre réglementation (propre aux Hottolfiades) celui qui aura atteint le centre de la croix empochera 1000 points.  Les autres candidats gagneront des points en fonction de la distance qui sépare leur « marker » du centre de la cible.  Au-delà de 100 mètres, plus aucun point n’est attribué.

 

La valse hésitation

 

Le principe de la cible est identique à celui de la chasse au renard mais il ne s’agit plus ici de suivre un autre ballon.  Plusieurs cibles sont disposées au sol à environ trois kilomètres du lieu d’envol et leur situation a été préalablement choisie en fonction de la direction des vents.  Vous aurez compris qu’une difficulté s’est ajoutée à cette épreuve de précision.  Les aéronautes n’ont plus de point de repère en vol, ils ne savent plus suivre les mouvements du renard.  Les pilotes auront au départ repéré sur leur carte l’emplacement des cibles.  A eux de choisir la meilleure voie, de jouer avec les vents quelques fois malicieux.

 

La plus longue distance

 

Très simple, qui ira le plus loin ?  Les vols du samedi matin se prêtent très bien à ce genre d’épreuve surtout le vol au « lever du jour » qui risque bien d’être assez long !